Les damnés du PacifiqueLes damnés du Pacifique est un curieux livre. On a presque envie de qualifier de « drôle » ce livre d'un forçat qui a dû rester plusieurs décennies au bagne pour finir par y mourir.

Les quelques tentatives d'évasion fantasmées ou vécues alternent avec les plaintes qui ressemblent plus à des jérémiades qu'au récit de la répression féroce qui devait être son quotidien. À la lecture de ce récit on a le sentiment très injuste que tout ça est du Grand Guignol.

C'est une lecture difficile et assez peu instructive pour qui s'intéresse au bagne de la Nouvelle-Calédonie.

Daufelt/Delfaut a aussi écrit Nos criminels ... Le bagne en Nouvelle-Calédonie : île Nou, 1er janvier 1896