Comme beaucoup de gens j'ai participé à la première édition de ZAT Zone artistique temporaire dans le quartier Antigone à Montpellier le dimanche 14 novembre.

Comme beaucoup, j'ai bien aimé cette ambiance festival de rue, fête-où-y-a-plein-de-monde (je dirais pas fête populaire, pour ça il reste pas mal de travail à faire à Montpellier). J'y ai retrouvé un petit côté Allumées de Nantes malgré le coup de froid du dimanche auquel les montpelliérains sont moins résistants que les rudes chapeaux ronds de bretons.

Ceci dit je continue à regretter feu quARTiers libres (on notera la différence de qualité du lien entre Nantes et Montpellier). Je regrette surtout la posture temporaire de cette action : « temporaire » ça veut dire « jetable » en politiquement correct, j'aurais aimé qu'il reste des traces de ces interventions plutôt que de rétablir le mauvais goût qui préside à ce quartier.

Je demande à voir ce que donneront des éditions de ZAT dans d'autres quartiers qu'Antigone, (Lemasson, Paul Valery, Mosson ou même Arceaux).